Communauté intercommunale du Nord de La Réunion (CINOR)

Succédant à une communauté de communes se déployant sur le même territoire, la communauté intercommunale du nord de La Réunion ou CINOR voit le jour le 1er janvier 2001. Le territoire de la CINOR s’étend sur 29 000 hectars, allant du littoral au sommet des montagnes. Cette grande disparité en fait un territoire riche, comptant aujourd’hui plus de 190 000 habitants. Formée par plusieurs communes comme Saint-denis, Sainte-Marie, ainsi que la Sainte-Suzanne, c’est la communauté d’Agglomération la plus vaste de La Réunion et de l’Outre-mer. Très innovante dans ses démarches, la CINOR participe à la fois à la mobilité, au développement durable (déchetterie, assainissement, ), à la vie économique, aux loisirs et à la vie culturelle du territoire.

Et cette richesse territoriale se traduit concrètement par son caractère  alliant à la fois la tradition et la modernité et la conservation de l’authenticité de chaque commune. Très attachée au développement du territoire et agissant dans ce sens, la CINOR a pour principal objectif de valoriser son territoire à travers ses compétences respectives.

Les champs d’action de la CINOR 

Dans une meilleure perspective d’avenir, la CINOR exerce une triple compétence sur la collectivité territoriale. Elle a ainsi plusieurs champs d’action. Parmi lesquels, le développement économique et l’aménagement du territoire. Mais en dehors de cela, elle contribue également au logement et au cadre de vie des citoyens, aux transports scolaires et urbains. D’ailleurs, à ce propos et à titre d’exemple, la collectivité veut offrir une toute autre expérience du déplacement dans le cadre des transports en commun.

Il s’agit de la mise en place de lignes téléphériques à la Réunion. Une innovation qui vise notamment à faciliter les trajets entre les Hauts-lieux et les secteurs en mi-pentes et intervient en réponse à une problématique de transport. S’inscrivant aussi dans une démarche résolument écologique, la CINOR se mobilise pour l’environnement et agit en conséquence. Elle contribue à l’assainissement,  à la voirie de la collectivité, à la restauration scolaire, et même aux affaires funéraires.

A travers ses rapports publics réguliers, la CINOR contribue également à l’information des citoyens.