La CACL

La CACL est la communauté d’agglomération du Centre Littoral située en Guyane. La création de ce département d’outre-mer répond au besoin d’interdépendance entre ses membres. Pour rappel, la CACL est constituée des communes de Cayenne, Matoury, Rémire-Montjoly, Macouria, Roura et Montsinéry-Tonnégrande. 

Des compétences variées et étendues

En 2012, les compétences de la CACL s’élargit à des domaines plus larges. Ainsi, ses compétences obligatoires sont axées sur le développement économique, le transport, l’équilibre social et l’habitat, la politique de la ville et l’aménagement de l’espace communautaire. Ses compétences optionnelles tournent autour de la voirie d’intérêt communautaire, l’assainissement, les déchets des ménages, la gestion d’équipements culturels, sportifs et l’eau potable. A partir de cette année-là, la CACL se voit attribuer des compétences supplémentaires comme la gestion de fourrière animale et l’équipement funéraire.

Un plan stratégique efficace

En vue d’être efficace, les élus communautaires du CACL ont mis au point un plan stratégique de développement économique, courant de la même année. Il définit les actions à mener durant les dix années suivantes. Avec l’aimable concours des principaux acteurs de l’insertion et du monde économique, ainsi que ceux de la formation professionnelle, les six communes membres ont travaillé de concert à l’établissement de cette feuille de route. Celle-ci va constituer un guide pour le service développement économique, qui rappelons-le, est sis à Balata, Matoury. A l’horizon 2020, la CACL se veut être un territoire propice au développement économique à l’égard de ses entreprises et administrés. 

Son ambition est avant tout de créer un cadre favorable à l’innovation afin d’inciter les citoyens à la création de valeur. En effet, le taux de chômage à 23% accuse une situation de chômage inquiétante, du notamment à l’arrivée massive de jeunes diplômés sur le marché du travail. Et ce taux de chômage ne peut que grimper si la fonction publique reste le seul employeur du territoire. C’est dans le but de lutter contre cette tendance que la CACL s’est ainsi engagée à se constituer un cadre opportun pour la formation des jeunes et leur insertion. Mais en dehors de cela, elle s’emploie aussi à favoriser la création d’emplois et l’innovation. Et c’est justement à son service de développement économique que revient la lourde tâche du pilotage et de la mise en oeuvre de ce plan stratégique de l’agglomération.

Des projets ambitieux

Parmi les nombreux projets de la CACL, certains sont particulièrement ambitieux comme la mise en place d’un fonds d’intervention touristique, d’une recyclerie, d’un écosite ou la création d’un centre de compétences pour l’éco-construction et ses matériaux.